Get Adobe Flash player

Le R.E.A.A.

Le Rite Écossais Ancien et Accepté

 

reaa

Jean-Jacques Régis de Cambacérès, Grand commandeur du REAA en France de 1806 à 1821

Le Rite Écossais Ancien et Accepté est issu du Rite de Perfection comportant 25 grades.

Il a été défini en un rite de 30 hauts grades s’ajoutant aux trois premiers grades symboliques par le Suprême Conseil de Charleston (Caroline du Sud 1801) auquel participait un Français, Alexandre de Grasse-Tilly. Ce dernier, revenu en France en 1804, installa le Suprême Conseil de France à Paris.

Ce rite de hauts grades s’est répandu dans de nombreux pays, en Amérique et en Europe. Le Suprême Conseil de France devait définir pour sa propre obédience des rituels aux trois premiers grades, les autres obédiences pratiquant ce rite devaient s’en inspirer.

Les hauts-grades constituent une longue et intéressante progression faisant référence aux textes de l’Ancien et du Nouveau Testaments, bien que le Rite se défende d’être axé sur la tendance religieuse qu’ils représentent.

Le symbolisme et l’ésotérisme contenus dans ces grades, étudiés de manière lente et progressive, apportent au franc-maçon matière à enrichir son perfectionnement personnel.

Traductions

Connexion

You are not logged in.