Get Adobe Flash player

Le Grand Architecte

Le Grand Architecte de l’Univers… symbole du rassemblement en vue de l’initiation maçonnique. 

stainedglass_masonic_compassesComme peut le constater le visiteur, la franc-maçonnerie française se présente à lui sous différents aspects, ce qui peut le déconcerter. En fait, quelles que soient leurs présentations, les Obédiences se réfèrent toutes, de près ou de loin, à la même origine et à la même tradition. La Grande Loge Unie de France, dés sa fondation, a choisi de se rattacher, en s’en inspirant, à cette tradition qui a vu naître la franc-maçonnerie outre-manche et se développer en France dans le courant du 18ème siècle.
Cette tradition de référence est elle-même parcourue par des sensibilités maçonniques diverses. Au XVIIIème siècle, deux courants caractérisaient la maçonnerie britannique qui voyait ses loges réparties entre « Antients » et « Moderns ». Les loges françaises d’aujourd’hui sont les héritières de ces deux courants qu’elles ont enrichis de leur diversité culturelle.

Dans notre pays, l’enrichissement de la franc-maçonnerie par des hauts grades a fait apparaître des rites correspondants à des orientations ésotériques et philosophiques plurielles. Cependant si pour l’essentiel, ces derniers sont demeurés fidèles à leur forme initiale, quelques uns, pour prendre en compte l’évolution sociale d’aujourd’hui, ont rejeté les références religieuses qu’ils comportaient à l’origine. Parfois même, la référence au Grand Architecte de l’Univers, pourtant principale, a été abandonnée.

Pour satisfaire le principe selon lequel la Franc-maçonnerie se doit de réunir ce qui est épars, la Grande Loge Unie de France, s’est efforcée de proposer à chacune de ses loges la possibilité de pratiquer l’un des cinq rites installés par ses membres fondateurs.

Les rites d’inspiration traditionnelle sont capables d’accueillir dans leurs loges des francs-maçons dont les formes de pensée peuvent être très différentes : matérialiste ou spiritualiste, déiste comme théiste, athée ou agnostique, croyant et indifférent. A cet effet, les rituels pratiqués au sein de la Grande Loge Unie de France se placent sous l’invocation du « Grand Architecte de l’Univers » considéré comme étant pour tous le symbole du rassemblement en vue de l’initiation maçonnique.

Cinq rites ainsi proposés sont pratiqués. Le Rit Ancien aux trois premiers grades est celui des TGAOTUfondateurs de l’Obédience qui souhaitaient un réel rapprochement avec les textes du début du 18ème siècle facilitant l’instruction maçonnique. Le Rite Écossais Ancien et Accepté dans la totalité de ses trente trois grades donne une perspective initiatique très développée. Le Rite Écossais Rectifié s’adresse à des francs-maçons portant intérêt à la qualité de son symbolisme et de ses références religieuses chrétiennes et chevaleresques. Le Rit Français porteur de tradition et riche de spiritualité est la fierté de la maçonnerie de notre pays. Le Rite Émulation, né en Angleterre au sein de la Grande Loge Unie d’Angleterre au début du 19ème siècle, témoigne de la tradition anglo-saxonne autant par sa symbolique que par l’oralité présente dans ses travaux.

Toutes les loges de la Grande Loge Unie de France, peu importe le rite pratiqué, ont le choix de la composition de leur effectif. Le membre peut donc choisir de travailler en loge masculine, féminine ou mixte.