Get Adobe Flash player
IMAG02122-543x1024La franc-maçonnerie a pour objectif de construire un monde de vertu, de moral et d’intelligence à partir des « pierres humaines » éclairées et ajustées du fait du travail initiatique volontaire et permanent…

Pour ses Maîtres fondateurs cette Maçonnerie devait être, comme il est dit dans les Constitutions d’Anderson, le « Centre de L’Union » ; ses membres ne pouvant être que des êtres de bien, loyaux, d’honneur et de probité. Ils rappelèrent la définition qui figure dans les anciens textes de l’instruction maçonnique qui précise qu’elle est un « système particulier de morale, voilé par des allégories et illustré par des symboles », ses principes étant : « la recherche de la Vérité, la Bienfaisance et l’Amour fraternel ». Il se donnèrent comme mission de se préparer à accueillir non seulement les maçons désireux de trouver une maçonnerie répondant à leurs aspirations mais de recevoir des hommes et des femmes désireux de trouver une voie traditionnelle et authentique pour un perfectionnement initiatique tel qu’il a fait ses preuves depuis près de trois siècles. Cette idée de la franc-maçonnerie qui les animait devait également s’affranchir de toutes ces ingérences venant du monde profane qui perturbent et divisent les francs-maçons d’aujourd’hui.

Dans sa Règle Morale et Traditionnelle, la Grande Loge Unie de France indique qu’elle se réfère à un Ordre Maçonnique Universel et qu’elle se constitue, dans son essence, en Puissance Maçonnique Initiatique et Symbolique d’inspiration traditionnelle. En tout premier lieu elle adopte pour ses membres les principes de liberté absolue de conscience, d’égalité devant la loi et de fraternité, vertu impliquant la Solidarité et la Tolérance. Son but vise le perfectionnement intellectuel, moral et spirituel de ses membres au moyen de l’étude du symbolisme et des rituels, sans négliger toute autre voie valorisante au plan initiatique. Ainsi ses ateliers sont appelés à produire des travaux ayant cette vocation en ne traitant que de ces sujets que sont, outre le Symbolisme et les Rituels, l’Art, la Philosophie, la Science et l’Histoire des Civilisations.

Pour elle-même, l’Obédience proclame qu’en aucun cas, elle ne saurait s’immiscer dans la vie sociale et qu’elle s’interdit toute attitude militante ou polémique, orale ou écrite, d’ordre idéologique politique et religieux. A l’égard de ses membres, elle mentionne qu’elle ne doit pas s’immiscer dans leurs engagements profanes qu’elle considère comme du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de chacun, sous réserve, bien entendu, que cet engagement ne soit pas en contradiction avec les principes maçonniques essentiels.

Soucieux de créer le Centre de l’Union, les Francs-maçons « libres et de bonnes mœurs » décident de rassembler, en dehors de tout a priori dogmatique, toutes les positions philosophiques susceptibles de contribuer à l’élévation de la pensée humaine : matérialiste comme spiritualise, déiste et théiste comme agnostique et athée. Pour cela, ils choisirent de travailler « A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers » qui devenait ainsi le symbole de leur rassemblement fraternel. Il en résulta que l’Obédience pouvait accueillir en son sein tout Rite se référant à ce symbole aussi ancien que la Maçonnerie elle-même.

Marquant sa volonté de prendre souche sur la Tradition la plus authentique, la Grande Loge Unie de France, sans oublier qu’à l’origine les Trois Grandes Lumières de la loge furent le Soleil, la Lune et le Vénérable Maître, prit la décision selon laquelle seraient exposés sur l’Autel des serments, le Volume de la Loi Sacrée (ou la Règle, suivant la décision du rite ou de la loge), l’Équerre et le Compas, regroupement de symboles désormais admis par les rites issus de l’écossisme.

La Grande Loge Unie de France s'inscrit dans un projet de construction visant l'émergence des valeurs fondamentales de citoyenneté par l'éloge de la Vertu

La Grande Loge Unie de France s’inscrit dans un processus initiatique de construction spirituelle et laïque visant l’émergence des valeurs fondamentales de citoyenneté par l’éloge de la Vertu

Fais en une cathédrale morale et spirituelle!

Fais en une cathédrale morale et spirituelle