Get Adobe Flash player

La charte de laïcité

CHARTE DE LAICITE DE LA GRANDE LOGE UNIE DE FRANCE

laicite2La Grande Loge Unie de France est une obédience maçonnique spiritualiste et laïque. Sa régularité tient du fait qu’elle respecte la tradition héritée des fondateurs de l’Ordre spéculatif au 18ème siècle en Angleterre et sa libéralité tient de son attachement au progrès pour l’amélioration de l’Homme et de la Société. Elle reconnaît et encourage l’émancipation humaine en faveur des libertés individuelles. La recherche de l’harmonie a toujours été pour le franc-maçon un moteur dans ses réflexions et ses actions, au point que ce principe fait partie intégrante du continuum traditionnel et émancipateur de la franc-maçonnerie toute entière.

C’est pourquoi, la Grande Loge Unie de France adhère sans réserve à la devise de la République : « Liberté, Egalité, Fraternité ».

C’est pourquoi, la Grande Loge Unie de France est si attachée à la déclaration universelle des droits de l’homme et aux différentes chartes internationales en faveur de la démocratie, de la paix dans le monde, du développement durable et de la fraternité humaine.

C’est pourquoi, la Grande Loge Unie de France s’oppose énergiquement à toute forme d’intégrisme, de secte, d’idéologie et aux ennemis du « vivre ensemble » dans le respect du droit à la liberté d’expression de chacun.

Ainsi, puissance maçonnique régulière et souveraine, sans entrave d’aucune sorte :

Elle admet en son sein des femmes et des hommes, libres et d’excellente réputation morale, sans distinction entre la personne humaine peu importe sa religion ou sa classe sociale.

Elle garantit des droits égaux aux hommes et aux femmes et respecte toutes les croyances. Ses membres sont invités à s’engager et militer individuellement dans le monde profane pour qu’aucun citoyen ne soit inquiété pour ses opinions, notamment religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

Elle reconnaît et proclame que la liberté de religion ou de conviction ne rencontre que des limites nécessaires au respect du pluralisme religieux, à la protection des droits et libertés d’autrui, aux impératifs de l’ordre public et au maintien de la paix civile.

Elle attend de tout franc-maçon membre de son obédience :

Un devoir de stricte neutralité en Loge et dans toutes les affaires en relation avec son appartenance maçonnique. Il doit traiter également et fraternellement tous les membres de l’Ordre et respecter leur liberté de conscience

Un devoir de ne jamais manifester ses convictions religieuses et politiques durant les travaux maçonniques ou dans l’enceinte d’une Loge.

Un devoir de faire respecter avec zèle et intelligence le principe de laïcité partout cela s’avère nécessaire.

« AD ORIGINE FIDELIS »