Get Adobe Flash player

MOT DU GRAND-MAÎTRE

Mes Sœurs et mes Frères,
Chers amis,

Une fois passé l’élection et le mur de l’émotion.

Il faut prendre la mesure, de l’honneur et de la confiance mais les nuancer aussi.

Il faut surtout prendre la mesure des responsabilités.

Ces temps de Fête de fin d’année dédiées à l’Amour et à la Lumière sont traditionnellement l’occasion de réflexions sur le chemin parcouru en regardant l’avenir avec le nouveau cycle de temps.

La Règle morale fondement de notre Grande Loge, est le socle sur lequel travaillent dans la sérénité et la régularité au sein des Loges, Sœurs et Frères afin d’y recevoir celles et ceux qui contribueront à l’avenir de la Grande Loge Unie de France.

Depuis plus de deux décennies nous poursuivons dans le sillon tracé par nos illustres fondateurs la construction de la maison commune en conservant l’esprit de proximité avec l’ensemble de nos Loges.

Cela a toujours permis de faire vivre une Maçonnerie humaniste, d’inspiration traditionnelle soucieux de la quête spirituelle de chacun.  

Tout cela a été rendu possible à notre Grand Conseil par l’enthousiasme, la volonté et le dévouement de toutes les Sœurs et Frères qui au rendez-vous de notre temps, contribuent à l’œuvre commune pour développer notre rayonnement et défendre les intérêts et les valeurs de la Franc-maçonnerie qu’ils aiment.

 Mais les travaux ne sont pas terminés, il reste beaucoup à faire dans le vaste chantier et chacun y a sa part !

Je compte sur chacun de vous pour que nous y arrivions tous ensemble dans la fraternité et l’amour de l’Autre pour ce qu’il nous apporte par ses différences.

Dans la joie de ces fêtes n’oublions pas ceux hélas si nombreux qui souffrent des conflits meurtriers, de l’oppression, de la misère et de la maladie.

 J’adresse au nom de nos Sœurs et Frères à tous les membres de notre Ordre répandus à la surface de la Terre, des vœux pour une heureuse année en fraternité, ce que je souhaite aussi aux hommes et aux femmes de bonne volonté et qu’ils puissent s’accomplir dans la Paix et trouver un sens à leur vie et leur action dans le monde.

Enfin, permettez-moi de formuler mes vœux les plus maçonniques pour le succès dans les œuvres de notre chère Obédience avec l’aide du Grand Architecte de l’Univers.

Très belle année 2017 ».

Le Grand Maître
Serge Ibanez de G.


_FJM9474

MOT DU PASSE GRAND-MAÎTRE

Mes Sœurs et mes Frères,

Chers amis,

Défendre la cause de la franc-maçonnerie d’inspiration traditionnelle, promouvoir la culture, le symbolisme, la philosophie, les sciences, les arts et la spiritualité, tels sont les buts de la Grande Loge Unie de France. Créée à Paris en 1994 par une quarantaine d’illustres francs-maçons souhaitant vivre une maçonnerie épurée des questions politiques et sociales dans l’esprit des fondateurs anglo-saxons de l’Ordre au 18ème siècle, notre confrérie réunit aujourd’hui aussi bien en France que dans d’autres régions du monde (Espagne, Afrique, Caraïbes,…) des francs-maçons qui, dans un esprit d’amitié et de convivialité travaillent au perfectionnement moral et intellectuel de l’humanité sans distinction d’aucune sorte.

La Grand Conseil met tout en œuvre pour le rayonnement de cette maçonnerie spiritualiste et la promotion des belles valeurs qu’elle véhicule, en organisant notamment des conférences publiques, mais également en publiant ce site internet.

La Franc-Maçonnerie n’est pas une société secrète, mais discrète. Aussi, les informations contenues dans ces pages loin d’être prosélytes, ne vous laisseront entrevoir qu’une partie de nos « mystères » sachant que tout le reste ne peut se communiquer qu’au moyen de l’initiation traditionnelle. Il s’agit de montrer ce que la franc-maçonnerie est et ce qu’elle n’est pas. C’est ainsi que le profane peut se faire une idée plus juste de l’Institution et éventuellement chercher à entrer en relation avec une de nos loges.

La Grande Loge Unie de France encourage ainsi toutes les initiatives visant à développer un esprit critique et une réflexion personnelle chez toute personne qui libre et d’excellente réputation souhaiterait rejoindre ses colonnes. Peu importe sa religion, son appartenance politique ou philosophique, le franc-maçon doit conserver à tout moment sa liberté de penser et d’agir. Nous comptons parmi nos membres des chrétiens, des musulmans, des juifs, des hommes politiques,… mais pour nous ce sont avant tout nos frères et nos sœurs.

Notre nouveau Grand-Mâitre Serge IBANEZ, appuyé par une formidable équipe tant au Grand-Conseil que dans les maisons de rites, continue à développer et à défendre les intérêts de la franc-maçonnerie d’inspiration traditionnelle aussi bien en France que dans le monde.

La Grande Loge Unie de France sera résolument au rendez-vous de la transmission des outils nécessaires à la construction d’une humanité plus éclairée, morale et spirituelle. Dans une optique de synergie et de rayonnement des valeurs maçonniques les plus belles et honorables, nous poursuivons notre rapprochement avec les autres obédiences maçonniques internationales et consolidons nos liens qui deviennent de plus en plus forts avec celles qui forment la franc-maçonnerie française. Nous croyons que la franc-maçonnerie doit plus que jamais s’unir pour travailler ensemble dans la défense d’intérêts communs, dont le vaste de chantier de laïcité et celui de veiller au respect absolu de la liberté de conscience de tout être humain. Cela n’empêche que nous demeurons ancrés dans notre approche traditionnelle et spiritualiste de l’Institution maçonnique et la vénération de ses constitutions anciennes.

Paul DEROUDILHE de C.

Passé Grand-Maître