Get Adobe Flash player

La Règle Morale

sceauLa Grande Loge Unie de France, s’inspirant de la Tradition, se proclame Puissance Maçonnique Initiatique et Symbolique, Indépendante et Souveraine ; elle accueille en son sein des hommes et des femmes épris du désir de Perfection.

Elle se donne pour but le perfectionnement intellectuel, moral et spirituel de ses membres au moyen de la voie initiatique traditionnelle de la Franc-maçonnerie.

Elle adopte, pour ses membres, les principes de Liberté absolue de conscience, d’égalité devant la loi, de Fraternité entre eux, impliquant les vertus de Tolérance et de Solidarité.

Elle s’interdit de s’immiscer dans la vie publique et, de ce fait, se refuse à toute attitude militante ou polémique, orale ou écrite, d’ordre idéologique, politique ou religieux.

Elle s’interdit également toute immixtion dans l’engagement profane et personnel de ses membres, engagement qu’elle considère comme relevant de l’appréciation individuelle de chacun d’entre eux, dans la mesure où cet engagement reste compatible avec les principes auxquels se réfèrent les membres de la Grande Loge Unie de France.

Elle considère que la régularité maçonnique est celle des Francs-maçons et non celle dont se réclament les Obédiences. Cette régularité est liée aux conditions selon lesquelles l’initiation a été conférée et au comportement maçonnique de celui qui l’a reçue.

Elle laisse à ses membres toute liberté d’appartenir à toutes autres Obédiences maçonniques de leur choix sous réserve que leur engagement auprès de la Grande Loge Unie de France n’en souffre pas et que ce choix soit exercé en respect des principes exposés par la présente Règle et compte tenu du serment qui en résulte.

Les travaux de ses ateliers sont par essence à vocation initiatique ; ils ne portent que sur des sujets dont la contribution au but même de l’Obédience est affirmée ; ils peuvent traiter, outre des rites et de la méthode symbolique, de tout sujet se rapportant à l’Art, à la Philosophie, à la Science et à l’Histoire des Civilisations.

Les Grandes Lumières exposées sur l’autel des serments sont : le Volume de la Loi Sacrée, l’Équerre et le Compas. Toutefois, lorsque le rite ne l’exige pas et qu’une décision majoritaire l’y autorise, le Volume de la Loi Sacrée peut être remplacé par la Règle qui symbolise tout autant le devoir et la moralité du Franc-maçon. L’Équerre et le Compas figurent un état d’équilibre entre les deux composants de l’être humain que sont l’aspect spirituel et l’aspect matériel.

Le lieu où la loge se réunit sous la discipline du rituel doit être considéré comme un lieu sacré qui requiert de la part des Francs-maçons une présentation digne et un comportement de bon aloi. Ces derniers s’attachent à respecter, scrupuleusement et sincèrement, comme une règle d’éthique, les décisions prises à la majorité à l’issue des échanges fraternels conduits démocratiquement, sans esprit de revanche.

Tout Franc-maçon de la Grande Loge Unie de France s’engage à prendre part à tous les travaux auxquels il est convoqué à raison de son grade symbolique, sauf à lui de justifier réellement d’un empêchement relevant du cas de force majeure. Néanmoins toute absence doit faire l’objet de présentation d’excuses.

La Grande Loge Unie de France a l’ambition d’être, à tous niveaux de sa structure, un véritable Centre de l’Union au sein duquel tous les Francs-maçons « libres et de bonnes mœurs » vivent une Maçonnerie exempte de tout a priori dogmatique et capable de réunir toutes les formes de pensée, matérialiste comme spiritualiste, déiste et théiste comme athée et agnostique. C’est la raison pour laquelle les rites qui la composent se réfèrent tous au Grand Architecte de l’Univers considéré comme un symbole de rassemblement en vue de l’initiation maçonnique.

Les Francs-maçons de la Grande Loge Unie de France s’honorent du devoir impérieux, en toute circonstance, d’apporter aide, assistance, même au péril de leur vie, à tout Franc-maçon afin de le protéger et de le défendre contre l’injustice. Le serment maçonnique est indissolublement lié à l’engagement du maçon comme au but initiatique qu’il se fixe. Avant toute prestation de serment, le maçon qui le prête doit affirmer qu’il a pris connaissance complète de la présente Règle.

Traductions

Connexion

You are not logged in.