Get Adobe Flash player

« Si je devais définir la Grande Loge Unie de France, je dirai simplement qu’il s’agit d’une allégeance initiatique, spirituelle, républicaine et laïque d’inspiration traditionnelle prônant la liberté absolue de conscience et le progrès de l’humanité et rien d’autre qui vaille la peine d’être considéré… »  Paul DEROUDILHE de C., Grand-Maître de la Grande Loge Unie de France

logo-grande-loge-unie-de-france

Créée à Paris (Saint-Germain-en-Laye) le 4 septembre 1994 par des francs-maçons chevronnés tous membres du Grand Orient de France, dont plusieurs hauts dignitaires du « Grand collège des rites » de l’époque, la Grande Loge Unie de France est l’obédience maçonnique à l’origine de la théorisation et de la proclamation de la voie dite d’inspiration traditionnelle faisant le juste milieu entre la branche « libérale » et « régulière » de l’Ordre universel. L’histoire de la Grande Loge Unie de France se confond avec celle de l’émergence et de la pratique initiatique de cette voie qui fait d’elle une puissance symbolique régulière et souveraine  au centre de l’échiquier maçonnique contemporain.

L’obédience est présente en différents lieux de France, dans les collectivités d’Outre-mer, en Espagne, en Afrique, sur le continent américain et dans la Caraïbe. Depuis cette date, en foi de sa régularité et de sa souveraineté, elle a accueilli un ensemble de rites se référant à la « Tradition Maçonnique » héritée des us & coutumes de la Franc-Maçonnerie spéculative anglo-saxonne du 18ème siècle à laquelle elle se réfère.

En 1997, elle ouvre ses portes aux loges mixtes et accorde le droit d’initiation aux femmes. Cependant, elle laisse à ses loges le choix de les recevoir comme franc-maçonne et de les admettre en visite y compris au sein du Rite Ecossais Rectifié.

Les principes selon lesquels cette création a eut lieu sont toujours ceux qui animent les hommes et les femmes qui se réunissent aujourd’hui dans les loges maçonniques de la Grande Loge Unie de France. Quelles que soient leurs convictions personnelles au regard de la société actuelle, libres d’une réflexion dépouillée de tout dogme, la Franc-Maçonnerie leur offre les bases intellectuelles nécessaires à la formation d’un jugement plus éclairé sur les sujets étudiés dans ses loges comme sur ceux qu’ils rencontrent au dehors:

- La recherche de la Vérité par la juste compréhension des idées et l’acceptation de leur partage dans la différence sont à la base d’un travail personnel qui favorise l’élévation des esprits dans le cadre d’un échange courtois propre au sentiment de fraternité.

- Acquérir cette liberté intérieure c’est aussi éveiller sa conscience et acquérir le sens de la responsabilité. La quête du franc-maçon soucieux de bâtir sa vie sur les bases de la dignité humaine s’inscrit alors dans le processus d’une initiation individuelle répondant au principe socratique du « Connais-toi toi-même et … »

 

ob_14ad49_la-maconne-gpcote

Congrès obédientiel annuel -Dakar 2015  – Mémoire de la traite négrière, de l’esclavage, de la colonisation et de leurs abolitions et renonciations –  (Sénégal) : 30 octobre au 2 novembre 2015  (Tenue de Grande Loge, séminaires, conférences)

Charte de laïcité

Déclaration officielle du Grand-Maître

Communiqué de presse du Grand Chancelier

Article de presse paru dans le France Antilles Martinique

Cliquez sur le texte pour l’agrandir

voeux 2015

Des milliers d’hommes et de femmes célèbres ont été membres au cours des années et des siècles de la Franc-Maçonnerie. Parmi lesquels on peut citer : Mozart, Beethoven, Montesquieu, Voltaire, La Fayette, Joséphine de Beauharnais, Benjamin Franklin, Félix Eboué, Victor Schoelcher, Toussaint Louverture, Joséphine Baker, Louis Armstrong, Maria Desraimes, Louise Michel,… 

image

Lien vers la page GLUF

 

Connexion

You are not logged in.